20 septembre 2010

Conséquences de l'enlèvement de 5 français au NIGER pour l'AJAK

L'enlèvement de cinq Français, un Togolais et un Malgache travaillant pour Areva et Satom (groupe Vinci) au Niger, dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 septembre, ne va pas faciliter la tâche de l' AJAK pour ses actions en cours et ses projets en faveur de la population de KORGOM. L'équipe du pôle Afrique - Mauritanie, Mali, Niger de Cités Unies France nous relaie un message du centre de crise du Ministère des Affaires étrangères et européennes en France demandant à tous les ressortissants français de quitter les zones rouges... [Lire la suite]